Le Concorde

2018

Accueil 2018

Il nous fait grandement plaisir de vous partager les vidéos présentées dans le cadre du Souper du Président du Salon Auto Sport de Québec 2018.

Ces vidéos rendent hommage aux bâtisseurs du sport motorisé québécois!

Bon visionnement!

Lauréats

Jean-Paul Cabana

Normand Lachance

     

Normand Lachance est un homme d’exception et de défis. À l’âge de 16 ans, il s’engage dans l’armée. Comme il a un penchant pour les véhicules de toutes sortes, il sera conducteur et mécanicien pendant sept ans. Ses moments les plus mémorables seront les 28 mois qu’il a vécu en Allemagne. Lorsqu’il quitte l’armée, son attirance vers le domaine de l’automobile l’emporte et il est embauché à titre de superviseur chez Avis Location de voitures à Montréal. Plus tard, son côté militaire refait surface alors qu’il s’engage comme policier pour le CN. En 1962, il rencontre sa chère Huguette, avec qui il s’unira en 1965. Plus tard, il deviendra conseiller en vente automobile chez Universel.

Sa passion pour le sport automobile le pousse à convaincre son beau-père, M. Drouin, de construire une piste d’accélération à Pont-Rouge. L’ouverture de la piste a eu lieu en 1966 et Normand oeuvrait à titre de gérant, tandis que Huguette, elle, s’occupait du restaurant. La piste d’accélération est associée à la NHRA. Normand travaille alors pour le Safety Safari lors de plusieurs Nationals.

En 1976, il quitte Universel Autos pour se joindre à l’équipe de Denis Pépin Autos. Normand a un faible pour les Corvette et il réussit l’exploit de vendre trois exemplaires en une même journée ! Normand devient alors président du club Corvette (Qué-Vette). Au court de son mandat, il réussit à convaincre celui que l’on considère comme le père de la Corvette, Zora Arkus Duntov, de venir à Québec.

En 1967, lors d’un salon de l’auto sport non sanctionné organisé par Aurèle Collette, Normand rencontre Jacques Picard et ici commence une grande amitié. Trois ans plus tard, Jacques Picard organise le premier Salon de l’Auto Sport de Québec alors que Normand Lachance en est le vice-président. 

Normand est très impliqué et apprécié dans l’organisation du salon. Après 18 ans de loyaux services, il tire sa révérence et laisse sa marque en tant que personnalité importante et exceptionnelle du Salon Auto Sport de Québec.

Mike Boutet

Richard Létourneau

Organisations

Club Rodeur

     

En 1967, 6 amis en banlieue de Québec partagent la même passion pour les voitures antiques et la performance. Ils rôdent partout pour trouver des voitures à leur goût et construire des Hot Rod : Jean-Guy Blondeau (Nash 1929), Yves Tanguay (Ford 1927), Lucien Carrier (Chevrolet 1930), Normand Lavoie (Ford 1930). Gilles Beaudoin (“Centurion” Corvette Concept) et Réjean Beaudoin (Chevrolet Pick-up 1937). Au tout début, ils oeuvrent dans le sous-sol de Jean-Guy puis dans une 1re grange et une seconde. Un club est fondé et après discussion, le nom Rodeur est adopté. Les 3 premières lettres ROD vont de soi. Le mot rôdeur quant à lui a le sens de : gens qui rôdent partout afin de trouver les autos et pièces nécessaires qui servent à leur passion.

En 1969, le nom Rodeur est incorporé. L’unique condition pour être membre à cette époque est de posséder une voiture datant d’Avant-Guerre (avant 1939). Au début des années 1970, le groupe s’agrandit et emménage dans une bâtisse Hercule sur la route de l’aéroport à l’Ancienne Lorette, Québec. Cette bâtisse est construite par les 14 membres du moment. C’est le gros luxe, toutes les voitures sont à l’intérieur. Beaucoup d’outils sont achetés et mis à disposition. C’est le premier club de Hot Rod organisé au Québec.

1976 - UN FEU RUINE PLUSIEURS ANNÉES DE TRAVAIL. 32 voitures sont à l’intérieur du garage au moment de l’incendie. Tout le monde s’unit afin de reconstruire la bâtisse. Des voitures sont rénovées immédiatement et d’autres des années plus tard. Dans les années 80, les membres se perdent de vue et le bâtiment est vendu.

2016 - LE RENOUVEAU. Quelques anciens membres se rencontrent et la flamme se ravive. Le 23 avril, les 6 membres fondateurs décident de redémarrer les activités. Il a été convenu que les anciens membres pouvaient renouveler leur inscription et ce même sans voiture. Les nouveaux, doivent pour leur part avoir une voiture antique (avant 1975), Hot Rod (avant 1948), Custom (1949 à 1969), Muscle Car (1950 à 1975) ou Rat Rod (avant 1948). Yves Tanguay, Lucien Carrier, Gilles St-Onge, Claude Pageau, Benoit Bédard et feu Jacques Déry ont fait toutes les démarches afin de garder l’incorporation du Club Rodeur en force. Le 29 avril, les 6 membres fondateurs et 8 anciens sont réinscrits : Benoît Bédard, Robert Drolet, Claude Nadeau, Guy Nadeau, Claude Pageau, Gilles Pageau, Michel Simard, Gilles St-Onge et René Toussaint.

Aujourd’hui, 36 membres actifs et près de 50 véhicules forment le club. Une remontée qui fait la fierté de chacun. Les prochaines années seront très intéressantes pour le Club Rodeur.

Merci à nos commanditaires

  • On Roule
  • Les Crinqués
  • Summit
  • Motorisés de la Capitale
  • Forces Armées Canadiennes
  • Exposition Internationale d'Autos de Lévis
  • 360 Nitro
  • Revolution magazine
  • Truck Stop Quebec
  • 360 Motorisé
  • 2nd Skin
  • Club Beauté d'Acier
  • ISCA
  • Festidrag Développement
  • VAQ
  • V8 Passion
  • Silverwax
  • RDS2
  • GP3R
  • Summum Magazine
  • POP 100.9
  • Capitale Chrysler
  • Festidrag.TV
  • Provigo Le Marché
  • Dumoulin Compétition
  • Belles Autos d'Hier
  • Azur Impression
  • Club Rodeur
  • Rodania
  • SmArt by Silverwax
  • Brossard Performance
  • Club Muscle Car du Québec
  • Frameco
  • Solotech
  • Létourno
  • Club Mustang
  • CHOI
  • TéléMag
  • Haute-Protection de la Capitale
  • Concorde
  • Québec Custom
  • Miller Lite
  • Richard et Cie
  • Pro-Truck magazine